Présentation du Centre Intégré de Médecine Chinoise

Le Centre Intégré de Médecine Chinoise des Hôpitaux Universitaires Universitaire Pitié Salpêtrière – Charles Foix est une unité clinique dont la mission est de contribuer à la prévention et au traitement des maladies chroniques ou difficiles, par l’évaluation des techniques de médecine chinoise et leur transposition en thérapeutique.

Centre Intégré de Médecine Chinoise

Présentation du Centre Intégré de Médecine Chinoise

Le mot du directeur

Et pour 2016, commençons par un peu d’histoire pour dresser le bilan de dix ans d’activité et envisager 2017.

2006 : Premier congrès hospitalo-universitaire français sur la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

2007 : Signature du « Protocole de coopération en matière de médecine traditionnelle chinoise entre le gouvernement de la République Française et le gouvernement de la République populaire de Chine » et création d’un comité de pilotage.

2008 : Le programme hospitalier de recherche clinique national (PHRC-N) comporte pour la première fois une thématique « médecines complémentaires » ;

2010 : « Un projet innovant pour mieux adapter les prises en charge et mieux répondre aux attentes des patients ».

Le plan stratégique de l’APHP crée deux volets, un volet recherche clinique et un volet MTC.

2012 : L’AP-HP et la SATCM signent un protocole de coopération en matière de MTC.

2016 :  Ces orientations sont confirmées.

Avec une plate-forme minimale sur le plan des ressources humaines, le Centre Intégré de MTC (CIMTC) en dix ans a à son actif trois PHRC-N, a développé des accords de recherche avec quatre groupes hospitalo-universitaires chinois de MTC, délivre dans ce domaine grâce à la création de 2 diplômes d’université de l’ordre de 400 heures d’enseignement, a obtenu la création d’un enseignement obligatoire sur les médecines non conventionnelles pour tous les étudiants de Paris 6 et a organisé trois conférences franco-chinoises sur le sujet.

Mais l’édifice est fragile. Il repose sur l’engagement intellectuel de quelques-uns et le bénévolat de beaucoup. 2017 sera une année charnière sur plusieurs plans.

  1. Le besoin d’une réflexion stratégique au sein de l’établissement est cruellement ressenti. Il faut officiellement insérer les médecines complémentaires, notamment MTC, hypnose médicale et ostéopathie dans le parcours de soin des patients.
  2. L’hôpital, c’est fait pour soigner !! L’insertion dans le parcours de soin de patients dont la maladie fait l’objet d’une convergence d’évaluations positives (par exemple pour certaines indications de la neurologie, de l’obstétrique, du cancer, de l’obésité sans oublier la prise en charge du stress pour le personnel) nécessite la disponibilité de professionnels compétents dans ces médecines.
  3. L’ensemble de ces activités justifie d’étendre l’activité du CIMTC : un centre de soin en MTC en milieu hospitalo-universitaire serait un lieu de rencontre du soin, de l’enseignement et de la recherche. Barcelone a montré la voie en 2015. Nos partenaires chinois sont prêts à soutenir cette orientation.

Beaucoup de travail en 2017, année du Coq de Feu !!!

Alain Baumelou